CONTACT    ACTIVITÉS    PRESSE    EDUCATION & LECTURE    LIVRES    PLANTES    LÉGENDES    RECETTES


Dulce Rodrigues, écrivain

pages en français   pages en portugais   pages en anglais

BIENVENUE

QUI SUIS-JE ?

MES LIVRES

AGENDA D'ACTIVITÉS

ÉDUCATION & LECTURE

THÉÂTRE JEUNESSE

PORTUGAIS:
Langue pleine de charme

ÉPHÉMÉRIDES & HISTOIRE

NOS AMIES LES PLANTES

LÉGENDES DU MONDE

RECETTES PORTUGAISES

BLOGUE "ALI BABA"

PRIX LITTÉRAIRES

BIBLIOGRAPHIE

ILLUSTRATEURS

 

Livre d'Or

LIVRE d'OR

 
 

QUE S’EST-IL PASSÉ DANS LES CHEMINS DE FER EUROPÉENS?
Saurons-nous un jour la vérité des faits du lundi 6 mai 2013?

Posté par Dulce Rodrigues le 8 mai 2013

 

Après mon séjour à Genève pour participer au 27ème Salon du Livre, je repartais en Belgique le lundi 6 mai, une fois de plus dans le train de 9h18 à destination de Bâle. Je venais juste de m’installer à ma place, quelques minutes avant le départ, lorsque tous les passagers ont été invités à descendre et à prendre le train pour Lausanne. La raison? Un accident de personne à Gland.

Curieusement, que ce soit le train direct de Genève à Bâle ou le train pour Lausanne, tous les deux doivent passer par Gland! Alors, pourquoi essayer de nous faire "avaler" une telle excuse pour justifier que le train ait été supprimé? C’était le premier mensonge d'une longue série...

Deuxième mensonge : une fois arrivés à Nyon (encore dans le train pour Lausanne), on nous a dit qu’il y aurait un retard, la raison étant encore ledit accident à Gland. Après un arrêt d’environ un quart d’heure, nous voilà repartis en passant par… Gland!?! Rien d’anormal à la gare, sauf deux ou trois voitures de police garées devant l’édifice de la gare. Pourtant, l’excuse continuait d’être "l’accident à Gland"! Mais les mensonges étaient encore loin d'être finis.

Le train que nous avions été obligés de prendre pour Lausanne était en effet à destination de Vevey. Mais, un peu après avoir passé Gland, nous recevions le renseignement que le train s’arrêterait à Lausanne et que pour continuer vers Vevey il fallait prendre le train régional! La même voie n’était accessible qu’à certains trains, pas à tous? À ce moment-là, l’excuse a changé, n’étant plus à cause de l’accident à Gland, mais d’un "problème d’exploitation"! Troisième mensonge.

Finalement arrivés à Lausanne, le train pour Bâle partirait dans quelques minutes, à 10h45. En principe, j’arriverais encore à temps de prendre à Bâle le train de 13h15 direct pour la Belgique. Mais, nouvelle surprise! À l’heure de départ du train, nous avons été informés qu’il y avait un retard dû à un"problème technique, et à 13h30 nous avons été invités à descendre, car ce train avait été supprimé… à cause d’un "problème technique avec la locomotive"! Quatrième mensonge.

La solution était de prendre le train de 14h21 pour Strasbourg, et de Strasbourg un train pour le Luxembourg. Nous sommes arrivés à Strasbourg à 15h50, donc le train direct de 14h50 serait déjà parti. Mais non! Les passagers avaient été informés que le retard était dû à un "problème technique avec la locomotive" et qu’il avait fallu la remplacer!?! Je n’ai jamais cru pouvoir entendre autant de mensonges dans une seule journée! C’était déjà le cinquième mensonge! Le train est parti de Strasbourg à 16h10.

Arrivés à Thionville à 17h50, il y a eu un arrêt très long, dont l’excuse était le fait que la "locomotive était incompatible avec le Luxembourg"! Combien de trains, directs et avec correspondance confondus, circulent entre la France et le Luxembourg par jour? Est-ce qu’il faut changer de locomotive à cause d’incompatibilité? Sixième mensonge. Nous sommes partis de Thionville à 18h15.

Je suis finalement arrivée à la gare d’Arlon, où je descendais. Pour moi, les retards et les mensonges des chemins de fer suisses et français prenaient fin. Mais ce n’était malheureusement pas encore le cas des passagers qui continueraient jusqu’à Bruxelles! Je n’étais pas encore sortie du quai lorsque j’ai entendu le chef de la gare avertir les passagers à destination de Bruxelles qu’ils devaient changer de train et prendre le train de la voie 2, le train de la voie 3 ayant été supprimé! Une journée inoubliable!

Pour ceux qui utilisent régulièrement la SNCF et la SNCB, les retards des trains sont déjà quelque chose à laquelle nous nous sommes presque habitués – en France, même les TGV circulent normalement avec beaucoup de retard – mais c’est étonnant de la part des Suisses, réputés par leur ponctualité et politesse. C’est vraiment prendre des gens pour des imbéciles, des imbéciles qui, pourtant, sont la source de revenus des chemins de fer suisses (SBB), français (SNCF) et belges (SNCB).

© Dulce Rodrigues

 
 
  << Retour  
 



LIVRES JEUNESSE

 

AUTRES LIVRES

 

TEXTES de THÉÂTRE

 

WEB ENFANTS

site jeunesse Barry4kids, en quatre langues  

Suivez Dulce Rodrigues sur Google

Suivez Dulce Rodrigues sur Facebook Suivez Dulce Rodrigues sur YouTube Suivez Dulce Rodrigues sur Pinterest Suivez Dulce Rodrigues sur LinkedIn

 
Copyright © Dulce Rodrigues, 2000-2016. Tous les droits réservés.