CONTACT    ACTIVITÉS    PRESSE    EDUCATION & LECTURE    LIVRES    PLANTES    LÉGENDES    RECETTES


Dulce Rodrigues, écrivain

pages en français   pages en portugais   pages en anglais

BIENVENUE

Plantes qui soignent

Céleri

Cerise et griotte

Charbon végétal

Noix de cajou

Stévia

 

Livre d'Or

LIVRE d'OR


 
 

NOIX DE CAJOU, pilule de vitamine naturelle
(du latin "Anacardium occidentale")
 
 

 
 

Noix de cajou 
Noix de cajou, mûre

Histoire: L’Inde est de nos jours le plus grand producteur de noix de cajou (ou anacardes), pourtant l’anacardier (l’arbre qui produit le fruit) est originaire du nord-est brésilien. Voici l’histoire de son arrivée en Inde.

Les Portugais découvrirent l’arbre en 1578 au Brésil et l’emmenèrent avec eux dans l’est de l’Afrique et en Inde (Goa). Les arbres y furent plantés d’abord pour réduire l’érosion de la côte ; sa culture en vue de produire la noix fut beaucoup plus tardive. Les arbres s’adaptèrent tellement bien à leur nouvel habitat, spécialement dans la région du Kerale, qu’ils y devinrent une espèce naturalisée.

Sur le mur extérieur de l’église orthodoxe de Kottayam, au Kerala, nous pouvons admirer un haut relief d’un oiseau exotique (probablement aussi originaire du Brésil) avec une noix de cajou dans son bec.

 

église orthodoxe de Kottayam, au Kerala, Inde    église orthodoxe de Kottayam, au Kerala, Inde

Origine du nom: Le mot "acaiu" vient de la langue tupi (des Indiens du Brésil) et signifie noix produite. Dans la tradition orale du peuple, "acayu" ou "aca-iu" fait toutefois référence à l’année, car les Indiens du Brésil comptaient leur âge par le nombre de floraisons passées.

Vertus médicinales des noix de cajou: Les noix de cajou ont un goût délicat et sont une bonne voire excellente source d’acides gras monoinsaturés et de minéraux comme le fer, le cuivre, le zinc, le magnésium et le phosphore. A cause de leur taux élevé en cuivre, les noix de cajou sont d’excellents antioxydants et aident à éliminer les radicaux libres, à réparer la structure osseuse et les tissus, et à produire la mélanine, le pigment de la peau et des cheveux.

Mais les bienfaits des noix de cajou pour notre santé vont au delà de ces vertus; ils protègent notre coeur contre les risques de maladies cardiovasculaires et coronaires : les noix de cajou n’ont pas de cholestérol (ce qui n’est pas le cas de la plupart des autres fruits secs). Elles possèdent par contre un haut taux en acides gras monoinsaturés qui contribuent à équilibrer le taux du bon cholestérol (HDL).

Des recherches cliniques récentes montrèrent que les noix de cajou auraient un effet positif sur les patients souffrant de diabètes ou en risque d’affection.

On croit aussi qu’en doses modérées les noix de cajou peuvent se révéler efficaces contre les caries, l’acné et même les cas de tuberculose et lèpre, à cause des substances chimiques naturelles qu’elles recèlent et qui tuent les bactéries gram-positives.

Ainsi, si vous aimez votre coeur, ne soyez pas des noix et mangez une petite portion de noix de cajou au moins quatre fois par semaine. Car consommées avec modérations, les noix de cajou peuvent même nous aider à mieux conserver voire équilibrer notre poids! Après mon voyage en Inde au mois de février 2010 j’ai appris à apprécier encore plus ces fruits secs.

Un dernier conseil utile. Assurez-vous qu’elles soient fraîches!

Utilisations: Les noix de cajou sont très appréciées grillées et/ou salées, en tant qu'apéritif ; parfois aussi enrobées de chocolat. Et la délicatesse de leur goût donne une pincée d’exotisme à certains desserts ou même à des plats cuisinés. Mais ce sont surtout les bienfaits de leurs vertus médicinales qui nous intéressent.

© Dulce Rodrigues

 

ENVOYEZ VOTRE COMMENTAIRE - J'aimerais avoir votre opinion

 
 



Comment utiliser les plantes?
Comment utiliser les plantes?

Infusions de plantes
Infusions de plantes

 

Suivez Dulce Rodrigues sur Google

Suivez Dulce Rodrigues sur Facebook Suivez Dulce Rodrigues sur YouTube Suivez Dulce Rodrigues sur Pinterest Suivez Dulce Rodrigues sur LinkedIn

 
Copyright © Dulce Rodrigues, 2000-2016. Tous les droits réservés.